Burundi, quand le chien « Mujeri » domine les débats!

Posté le 8 avril 2012 par grandslacsafrique dans Ils ont dit, Non classé, Politique

 

Noonn ! Je n’accepte pas que mes concitoyens soient des « Gondoinais » ! Nous sommes des Burundais qui méritent ce nom. Nous avons d’autres sujets de débat que ce chien « Mujeri ». De grâce, faisons que Mamane ne nous entende pas !

Ce fut « un samedi de chien », au Burundi. Déjà, le lendemain, c’était le poisson d’avril, un dimanche des rameaux ou, de l’âne, mais quelle mouche a piqué tous pour ne parler que de ce chien que le professeur KAZOVIYO Gertrude, s’appuyant  à la sémiologie définit si bien : « chien maigrichon, qui n’a pas de force, qui n’aboie plus, etc. » (Iwacu) ? On pouvait parler du poisson-comme il y’en a de moins en moins dans le Tanganyika-, par exemple.

Une question principale : pourquoi dans cette République, un chien « Mujeri » occupe-t-elle tant la scène politique ?

Faut-il saluer les explications que le porte-parole du CNDD-FDD a du faire, pour cet exposé du Président du conseil des sages du parti au pouvoir. Je me réjouis que NKURUNZIZA a rabaissé les problèmes de pauvreté, et autres, auxquels les burundais font face, en rabaissant ces problèmes au niveau du genre de chien, à en croire Onésime NDUWIMANA.

Alors que ça fait objet de débat et de rigolades dans un bar, normal, le vieux connaisseur, on le surnomme « Umuganwa » (= Prince), qui n’a pas l’habitude de ce genre de discussion, de questionner : « Entre nous, de ce congrès là, pourquoi on ne parle pas des grandes décisions prises à l’occasion, pour le pays ». Tout le monde a rigolé. « Mais, ça sert à ça, les congrès d’un parti politique au pouvoir », continue l’incompris.

Toujours en rigolant, un autre d’ajouter, « Ben, que raconte le Muganwa ? Retour sur terre mon vieux! On a changé le Président du parti par exemple, c’est une grande décision non ? »

Après un temps de silence, le Muganwa revient « Je ne vous comprends pas… », «… vas  comprendre nos politiques », interrompt un autre ami du club. Mais le Muganwa raconte à ceux qui sont proches « …les gens changent toujours. Il peut ne pas y avoir d’événement tel un congrès, pour ça. Rappelez-vous de quand Lénine arrivait au pouvoir. Un visionnaire de son parti le guidait. Il lui disait, ‘Asseyez-vous là-bas,…, Enlever ce coat maintenant vous êtes l’homme fort de l’URSS’. Ça a des manières, les hommes forts. Quelques temps après, Lénine a éjecté son guide », terminait-il.

Mais, comme il était près de moi, cet ancien conseiller à la Présidence sous Bagaza, je lui avais demandé, par simple curiosité, comment Bagaza faisait pour ses discours. « Assez structuré. D’abord, de genre de discours en public, très rares. Et puis, les gens et les contextes diffèrent. Vous savez, notre Président, sportif qu’il est, ces gens là, s’ils ne sont pas protégés, ils sont comme des acteurs de théâtre sur scène. Dans la salle, l’acteur lance un mot, il y a des bruits dans la salle mais, il ne sait pas si on a aimé où si on n’est pas choqué. Des fois on acclame, mais on ne sait jamais qui acclame. Pourtant, tout le monde a payé pour y assister. Probablement que certains savent même des bribes du contenu et des acteurs ».

« Il a raison le Muganwa », intervient quelqu’un d’autre, se levant pour partir. « C’est comme cette histoire de l’Islam. Je reste convaincu  que l’important n’est pas l’idéologie que véhicule ce courant, surtout dans notre Burundi. On veut détourner l’attention des gens, manipuler pour des raisons politiques, mais ce n’est pas le contenu de ce coran en arabe qui diviserait les burundais. Il est question de qui raconte, de qui légitiment ces écritures saintes de l’Islam, et surtout, pour qui ‘il travaille’. Et puis, nos fameux politiciens qui ignorent tout de cette croyance, qui veulent nous attirer je ne sais quoi ! », il lève la main pour saluer et partir.

Il eut un silence, comme certains avaient attrapé l’argument du partant, au milieu. Le Muganwa continue  à voix basse « Je vous vois vous exciter devant ce poste téléviseur quand il y a un match de foot. Je sais que, ailleurs, il y en a même qui payent un ticket d’avion pour ces comédies, malgré la crise. Tu as vu qu’on peut casser son pied ou faucher quelqu’un en butant, mais des gens acclament quand même. J’ai peur pour les politiques quand ils haranguent le peuple mentalement comme ça», tendant la main pour prendre son verre. Finalement, les gens commençaient à s’intéresser à ce que disait le vieux.

Alors, un connaisseur de l’armée burundaise qui avait critiqué trop une émission diffusée dans des médias, quelques jours avant de dire, « Finalement les époques sont faites par des hommes ». Je me rappelais ainsi que quelques jours avant le 27 mars 2012, j’avais pu parler à l’ex-Président BUYOYA Pierre pour une proposition qu’il a «rejeté » civilement. Cette date là, j’ai été dans la salle pour assister à toutes ses manières, positions, prises de parole, mine, etc., quand il racontait le contenu de son récent livre sur les négociations interburundaises.

« Attendez, Buyoya est un ancien G3, n’oubliez pas ! Tout se prépare. Tout est sérieux chez lui ». Le colonel en retraite qui parle, aimait bien noter qu’ « il n’y a pas de combat à négliger », d’ajouter : « BUYOYA a même, malheureusement,  pris au sérieux ses proches qui l’ont roulé lui disant que tout allait bien aux élections de 1993. NKURUNZIZA vivra le même coup par ceux qui l’acclament quand il se trompe. On n’invente rien dans ce monde ».  

Quelqu’un d’autre, un professeur d’université, se lève pour partir, mais il lance « Les discours se préparent ». Ainsi, je me rappelais immédiatement de         « La conquête » : Nicolas SARCOZY, répétant  son discours dans la salle où les membres de l’UMP devaient se réunir, la veille du dernier meeting de la campagne en 2005, alors que des questions épineuses sur l’identité étaient là. Dominique DE VILLEPIN avait dit clairement à Sarkozy que l’image de ce dernier était « clanique ». Sarkozy, comme les autres leaders des grandes puissances, Obama et autres,  il mémorisait à haute voix, sur scène dans une salle vide, discours sur papier en main, tel un étudiant la veille d’un examen oral :

Répétition ! Une, deux, trois, …, fois.    « Oui je suis un enfant d’immigré. Oui je suis fils d’un Hongrois, petit-fils d’un Grec juif, né à Salonique. Oui je suis un français de sang mêlé, qui pense qu’on est français à proportion de l’amour que l’on porte à la France … ».

Avant, il y avait eu l’explication de « la méthode de la redoute » par Laurent, conseiller de campagne du ministre candidat à la présidence : des gens du parti sont consultés dans tout le pays, et on récolte ces données qui font objet d’analyses minutieuses pour déterminer ce qu’il faut dire et défendre devant un public, voire planifier pour le pays.

Plus tard, ça avait été, la composition, correction, re-correction, répétition et mémorisation,  d’un autre discours, passage au peigne-fin, avec la participation d’HenriGUENON.« A force de passer nos nuits ensemble on finira par faire un enfant », lui disait Sarkozy. « La France n’appartient à personne, la France n’est pas une occultation du passé, la France est une idée, un avenir, … » !

Oh, mon Dieu ! A l’approche de la fête des ouvriers, compose-t-on déjà le discours du Président ? Et les vice-présidents, le font-ils de leur coté ? Et les gouverneurs et autres qui doivent discourir ce 1er mai ? Se rappelle-t-on qu’on n’a pas le droit de s’amuser ce jour, avec la pauvreté, le climat qui règne entre syndicalistes et le gouvernement ?

50 ans, c’est un anniversaire d’or. Quelqu’un disait que les burundais n’auront plus la chance d’y repenser qu’en 2062. On ne s’amuse pas : « …, c’est la France de tous les français, de Saint Louis, celle des Croisades,… », complète Guénon avant d’être interrompu : « ça c’est très, très bien » ! Il devrait se faire quelque chose du genre, en ce moment. Nous n’avons pas le droit de vivre un « Independence day ».[1]

Mélenchon fait beaucoup de ratures sur ses papiers de discours. Il répète tout ! L’abbé Léopold de Buta range ses homélies, depuis des années. Dans ses livres, Mauroy ajoute des extraits de ses discours du passé. Le Pape envoie dans le monde les scripts de ses discours jusqu’aux Urbi et orbi. Bien sure que la France est différente du Burundi ! Ça je sais ! Mais, si Nkurunziza raconte tout mentalement, va-t-on croire qu’il est isolé, qu’il ne croit pas à ses conseillers en communications (Iwacu) ?

Sainte Rita, priez pour nous ! J’ai peur que ces fonctionnaires de la cour n’aient pas lu « La philosophie de la cour »[2]. Ce serait grave si, ils reviennent expliquer un malentendu, un mot compris comme insulte, une erreur de com., etc., après le coup.

A l’occasion de cette fête de l’Indépendance, comme il y aura des invités venus de différents coins du monde, en plus des diplomates accrédités au Burundi, un tel important discours devrait même être distribué sur du papier. Il n’y a pas droit de blaguer. A l’occasion de l’assassinat de Oussama BEN LADEN, je rappelle que le discours de Barack OBAMA dura 9’11’’ ! Bien mémorisé et bien dit, avec tout le symbolique que ça doit avoir. NKURUNZIZA Pierre n’a, par conséquent pas besoin d’un Grec STEPHANOPOULOS ou, piquer de son homologue Togolais, un NDIMIRA Pascal Firmin pour ce genre de discours. Ce ne sont pas des penseurs qui manquent au pays.

Ceci dit, nous devons tous protéger nos institutions, en tant que citoyens de ce Burundi. En cas d’erreur, un Président qui fait un mea curpa gagne plus, au lieu de croire que « Les chiens aboient et la caravane passe », rappelle de l’Honorable François BIZIMANA. Le 14 octobre 2011, j’étais sous cette tente au Malawi quand Robert MUGABE a humilié  SCOTT Guy, le vice-président Zambien. Mais, il en est sorti grandi quand on apprit qu’il s’est excusé après (coulisses diplomatiques).

Quelques temps après, je me rappelais de ce que lançait le Muganwa, se levant pour partir « Allez savoir ce qui arriva à Lénine notamment. Par contre, les politiques subsistent aux hommes ». 

Je me réjouis de ne pas vous avoir apporté un éclaircissement à la question principale, à la fin de la semaine du « Mujeri », au lieu de la garder sainte, au-moins, par respect pour les chrétiens.

 

The MACHADO


[1]Film apocalyptique

[2]Dominique DE VILLEPIN

Répondre

D'autres nouvelles

Economie

Noir

Burundi, quelle vision globale?

(…) Fevrier, la RPA fait des enquetes sur la consommation ...

Burundi, une boisson tuerait des gens au su de tous.

Voici ce que l’on appellerait Dilemme en communication. Pourquoi parle-t-on ...

Burundi, une visibilité dans les autres nations ?

«Vous vous rappelez de cette séance au sein de l’Union ...

Marche sur Washington, Mythe et Realite. Quel Heritage?

Je ne peux pas enlever ma casquette d’Africain, sans etre ...

Le Pape Benoit XVI démissionne: et si les raisons étaient des Grands Lacs?

Le 28 février, ce sera la fin du mois, surement ...

Burundi, attaque au feu de la capitale ! Dieu frappe dans l’économie nationale.

  Dimanche, le Burundi est attaqué en plein poumon économique. A « 06h45, ...

OBAMA & ROMNEY, l’AFRIQUE BOYCOTTEE lors D’UN DEBAT ‘COURS ACADEMIQUE’

 Oui, le monde entier les a suivi, meme ceux qui ...

Dr NIMUBONA Julien, un ministre boite d’allumette?

 « Maman, est-ce que nous allons tous finir comme des dinosaures », ...

Burundi, « Café Présidentiel »!

Pour la première fois, le Burundi va voir  son café ...

« Le Burundi a besoin de nous »!

Des jeunes de la diaspora burundaise remorquent ceux qui veulent, ...

Burundi, 1 fbu pour sauver la vie! Françoise B.SINOUSSI est témoin!

« D’utilité publique », l’association nationale de soutien au séropositifs ...

BINGU WA MUTHARIKA meurt : Le Commonwealth entre le rire et les larmes.

  « Un monument vient de rendre son âme », diront des « africanistes » ...

Burundi, grève générale. A quoi la faute ?

Une amie de chez Karl MARX me posait une question, ...

…et le Burundi, à l’indépendance du Sud-Soudan?

Le juillet historique: Le 9 juillet 2011, date plus que ...

Ils ont dit

Burundi, comment Un Future Dignitaire sera Arreté?

Burundi, comment Un Future Dignitaire sera Arreté?

Après l’entrevue avec le Représentant des Nations-Unis au Burundi, l’ancien ...

L’Ambassadrice du foot dans les Grands Lacs, de passage au Burundi et en RDC!

  Alors que Véronique Oberli s’apprêtait à quitter la région des ...

Africa! Un palais satanique!

  « Le palais devenu satanique ! » Diane DUCRET sortait un livre sur ...

Burundi, quand le chien « Mujeri » domine les débats!

  Noonn ! Je n’accepte pas que mes concitoyens soient des « Gondoinais » ! ...

Médias, Burundi

Depuis les débuts de ce XXIè Siècle, je commence ...

Non classé

Burundi, concurrence entre chômage des jeunes et manque de vision nationale en la matière.

A quoi aura servi le premier salon de l’emploi au ...

Comment influencent-ils le monde?

Dans ma courte carrière de journaliste (10 ans), j’ai eu ...

Burundi, du cloon au Sénat!

Quel divertissement aux assises du Sénat Burundais ? S’adressant à ...

Burundi: Businde, un mouvement social ou pas?

  Près de 200 adeptes d’Eusébie retournent à Businde : 32 traduits ...

« Burundi, Charroi-Zéro ! Utopie ou mascarade de loi ? »

  Du Land-cruser V8 à zéro-véhicule(s) au service public burundais ! G.B ! Fini, ...

COMESA MEDIA AWARDS, 2012!

« Yes« , disait la maitresse des cérémonies, la Chair of kampala ...

Burundi: Francine NIYONSABA, venue de loin pour aller loin!

Francine NIYONSABA, cette jeune Burundaise est des « self made persons« . ...

Burundi, la vie se complique, les élus se la coulent douce!

Bujumbura, ce mardi, différentes organisations de la société civile, décidées ...

BURUNDI, Va-t-on changer la statue-honte de Rwagasore!

 Va-t-on changer ce « monument chinois »? http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2687p090.xml0/ Deux semaines après, je viens ...

BURUNDI et la RDC vus de la SUISSE

LES OBERLIs et LEURS AMIS pour le BURUNDI C’est depuis 2007 ...

BURUNDI-BRESIL: Quels intérets?

  …mais aussi dans la logique d’ouvrir le Burundi à la ...

BURUNDI, 50 ans d’indépendance: de l’Histoire aux histoires

  1er juillet 2012, comme dans ‘L’Alchimiste’, rien n’étant hasardeux, dans ...

Burundi, vers une renaissance de l’Athlétisme?

  « J’ai été intéressé par la reconnaissance du Burundi  parmi les ...

EALA, De la honte à l’espoir?

  Des désaccords au sein de l’UPRONA, des désaccords au sein ...

« Burundi ft la Grèce : Nations ‘Montant’ »

Désespoirs sur désespoirs. C’est rare que le ‘montant’, c’est-à-dire, l’argent, ...

Alexis SINDUHIJE arrêté : une fiction NTARE V ou G.BINAISA ?

  Devait-il rencontrer des « autorités tanzaniennes » après des Ougandaises et Kenyanes. ...

Burundi, 50 ans d’indépendance : l’UPRONA un parti à l’image du pays ?

  Du sang versé à « Ku mugumya », lieu-symbole de l’Unité, pour ...

blogdanton |
Kabylie News |
Ensemble, Préservons Rognac... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...
| Transferring the UNITED NAT...