Alexis SINDUHIJE arrêté : une fiction NTARE V ou G.BINAISA ?

Posté le 16 janvier 2012 par grandslacsafrique dans Non classé

 

Devait-il rencontrer des « autorités tanzaniennes » après des Ougandaises et Kenyanes. Comment, du coup, arrête-t-on si banalement un homme qui rencontre les forts de la région, les uns avec et après les autres ?

C’est à la fois historique, et comme si le ridicule ne tue pas, l’arrestation d’Alexis SINDUHIJE alimente des rumeurs, des inquiétudes, mais aussi et surtout, des contradictions de tous genres. Cette « arrestation », « kidnapping » selon des interprétations, intéresse des débats/opinions à Bujumbura, à Dar-Es-Salaam, en Europe et ailleurs. De fait, il devrait susciter et étaler des intérêts géopolitiques dans la sous région.

Pourquoi l’arrestation de SINDUHIJE ? Pourquoi l’est-il en Tanzanie ? Pourquoi l’est-il aujourd’hui ? A qui profiterait cette action ? Faisons comme plusieurs d’entre vous, seulement, par écrit, juste pour tenter de comprendre ce qui se cache derrière ce fait et en quoi ça avance la société.

Amalgame procédural : On ne doit pas être expert de la justice international pour voir l’irréaliste réalité des faits. D’abord, il se savait qu’un mandat d’arrêt international pour SINDUHIJE n’existait pas, tel que ça a été annoncé depuis jeudi. De fait, qui aurait émit ce dit mandat, avec quelle autorité/crédibilité ? Ensuite, puisqu’il a été arrêté à l’aéroport de Dar-es-Salam, cette information déclasse de fait la rumeur qu’il rencontrait des burundais vivants en Tanzanie. Comment pourrait-on les y rencontrer ? Mais encore, le fait que Léonce NGENDAKUMANA, Président de l’ADC-Ikibiri (la coalition de partis de l’opposition politique au Burundi) était en ce moment même à Bujumbura, ça mettait en doute cette rencontre du Président de MSD avec des burundais, parce que l’information annonçait aussi la présence de Ngendakumana en Tanzanie. Bref, confusions sur confusions, POURQUOI et QUI est derrière cette arrestation ?  Mais encore, le silence ou la confusion des informations données par les autorités de Bujumbura renseignent beaucoup.

Tentons de comprendre UN des concepts derrière tout ça : « la peur » ! Simple : pourquoi avance-t-on que Alexis rencontrait des burundais vivant en Tanzanie ? Nous nous adressons d’abord à ceux qui ont fait un peu de sciences politiques ou qui y ont un peu d’expérience par une question : ne trouvez-vous pas que le mot « désillusion » dessert les uns et sert d’autres ? Juste une observation sur certaines réalités sur place, au Burundi.  Depuis que le leadership burundais est dominé par des caricatures « ethnisantes » (officiellement, ce qui semble ne pas être toujours mauvais), bénies par les accords d’Arusha malheureusement, pour ceux qui n’en font que des interprétations sens unique, les réfugiés burundais en Tanzanie, presque exclusivement Hutu, ont été convaincu de rentrer au pays. Personne ne pouvait être contre cette politique. Mais l’erreur nous semble se situer derrières des promesses et des politiques de suivi de ce rapatriement. Nous n’expliquons pas beaucoup, nous rappelons juste les conflits fonciers qui suivent. Comme si ce n’était pas suffisant, les problèmes d’intégration sociale et professionnelle sont « négligés » : que promet l’Honorable RUKARA Mohamed, Oumboudsmann burundais, à ces burundais de Rumonge dont des maisons viennent d’être détruites cyniquement, l’an 2011 ? Intégration professionnelle, disions-nous : devons-nous revenir à ces jeunes burundais qui ne peuvent pas poursuivre leur scolarisation ou trouver du travail au Burundi suite à un décalage criant du système éducatif entre les deux pays ? Donc, ce n’est pas uniquement SINDUHIJE, comme politique, qui devrait rencontrer ces burundais de la diaspora qui sont restés en Tanzanie. Avons-nous été clairs pour cette dialectique : désillusion-peur ?

Un politique burundais arrêté en Tanzanie ? Pas d’événement ! Tentons aussi la compréhension de ce fait, par une simple assertion : comme si l’histoire ne pouvait servir de leçon. En effet, qui ne connait pas la place que Tanzanie veut imposer dans l’histoire de la sous-région, à ne pas uniquement nous limiter au statut de base historique des mouvements « révolutionnaires » ? Au primaire, n’avez-vous pas appris de l’histoire de cette hymne africaine, ‘Nkosi sikelela’ ? En effet, situons le Burundi dans le contexte régional et historico-politique.

N’oublions jamais que c’est en Tanzanie que fut assassiné GAHUTU Rémy. Doit-on oublier que c’est à Arusha que les accords inter-burundais furent signés (qu’on ne trompe pas les gens, avec force aussi).

Extrapolation historique : qui oubliera qu’un Ougandais, Godfrey BINAISA, fut invité et « emprisonné » en mai 1980, malgré ce qu’il était dans son pays, souverain, aime-t-on se tromper ! Et par qui ? Un Mwalimu J. NYERERE ! C’est en Tanzanie que Idia Amin DADA sera combattu et déchu. Toujours dans cet autre sens, c’est en Tanzanie que naitra et grandira KABILA-père/rebelle (Générations condamnées de J.I.KANYARWUNGA).

Mais alors, si les accords inter-rwandais ont échoué en Tanzanie en 1994 (tôt ou tard, nous saurons pourquoi et comment feu NTARYAMIRA montera à bord de Falcon de HABYARIMANA, ou encore, pourquoi MOBUTU s’était-il absenté à cette rencontre d’Avril 1994). Celle -ci savoure toujours l’héritage du soutien à l’ANC sud-africain (lire la pensée dernière – MACHADO A. – concernant les relations Tanzanie-Afrique du Sud et la SADC, COMESA et EAC).

Donc, pour nous, la Tanzanie veut garder ce privilège de « gendarme de paix dans la sous région ». Mais par quels moyens, procédures, et jusque quand ?

Pourquoi SINDUHIJE et maintenant ? C’est deux sujets intimement liés. Veuillez nous suivre.

Hic et nunc ! Pour les vœux du nouvel an 2012, nous avons suivi le Président burundais NKURUNZIZA Pierre annoncer des projets politiques comme, une nouvelle constitution, améliorer le climat inter politique (pas de polémique avec les mots débat politique, négociation, dialogue). Il a aussi évoqué une affaire de Commission Vérité Réconciliation (des rêves irréalisables maintenant, soyons réalistes avec la seule question de sécurité sur le territoire nationale, condition incontournable). Et, ne fut-ce qu’avec ces sujets-ci, le monde a les yeux braqués et surveillants, sur les dirigeants burundais ! Et les trous financiers que le pays accuse, qui va s’asseoir dessus pour les boucher ? Les éphémères émotifs de différentes tendances politiques ne nous intéressent pas du tout. Mais, nous allons leur dire,  que notre impression est que le Président ne doit pas dormir en ces moments. Il doit composer avec les politiques de l’opposition aussi. C’est une grande chance pour réussir son mandat. C’est comme ça que le monde marche. Tout le monde ne doit pas comprendre les enjeux du dernier message de l’ambassadeur de l’Afrique du Sud au Burundi, (janvier 2012) à la TVr : « Unité, unité, unité » !

Et la crise mondiale alors ? « La peur » revient ! Tous les dirigeants ont peur après le Maghreb. Départ de « l’Elu/envoyé de Dieu » (Bagbo). Surtout après la fin de Kadhafi, chacun sait que tout est possible. Si tout le monde attend nous ne savons quoi, de ce qui pourrait arriver en RDC post-élections, ce qui arrive au Nigéria ajoute le drame au drame chez les dirigeants africains en particulier, partout. Et dans le coin, l’Ouganda fait face à des problèmes politiques internes (au sein du parti au pouvoir d’abord). Et puis, regrette-t-il peut-être l’erreur comme celle du montage suivi de l’arrestation, puis assassinat du Roi burundais NTARE V. Le Kenya quant à lui, il entre aux élections cette année (avec des peurs de ce qu’ils ont vécu en 2007) alors qu’Al Shabaab est à ses portes. Le Rwanda a ses problèmes. La faillite économique menace l’Union Africaine, comme institution. Il reste,…, devinez ! La Tanzanie pour « montrer sa force, et exécuter un mandat d’arrêt international » !  Normal que cette arrestation arrive alors qu’un Procureur de la République du Burundi est en Tanzanie.

Alexis SINDUHIJE, arrêté ! Comment aurait-il été dupe jusqu’à se mettre dans les mains du loup ? Devait-il rencontrer des « autorités tanzaniennes » après les Ougandaises et Kenyanes. Comment arrête-t-on si banalement un homme qui rencontre les forts de la région, les uns avec et après les autres, demandions-nous, au début ?

En juillet 2011, avec des amis, nous accueillions Madame THEMBI, à Bujumbura. C’est cette Sud-Africaine d’une influence singulière. Je comprenais qu’elle était aussi le précurseur des businessmen de son pays, accueillis, accompagnés par Jacob ZUMA, quelques jours après, par le Président NKURUNZIZA. Vous pouvez faire un effort et vous rappeler que ces mêmes personnalités accueillaient triomphalement, en salon, Alexis SINDUHIJE, en Afrique du Sud. Ce fut en 2008.  Quelques temps avant, c’est ce même burundais qu’on retrouvait sur la liste des 100 personnalités influentes dans le monde, par les Américains.

Alexis SINDUHIJE, un Rithy PANH ! Oui, sur le plan social et politique, c’est l’historique intraitable quand vient le moment de lutter contre les violations des droits humains, contre les mensonges, les détournements des fonds publics. L’histoire lui reconnaitra ses engagements au service de la vérité. Qui aime nier la réalité, vous nierez aussi qu’il est un de ces « Piliers de l’humanité » contre les massacres des innocents (les années 1990). Son journal, à la même période, (avec 3 autres amis) lui ont créé une autorité jusqu’aux offices des Nations-Unies. Suivra le Studio Ijambo, avant de fonder la Radio Publique Africaine, « La Voix des Sans Voix ».

Bref, c’est un capitaliste induit des folies communautaires. Il savait ainsi qu’il ne devait pas être le bienvenu sur le sol du « communisme » africain, la Tanzanie. Un Tutsi, le qualifie-t-on, quand les ethnies se mêlent de tout, comment pouvait-il croire qu’il est le favori au pays du « Chama cha mapindunzi », promoteur du « One man one vote » ? Si, à une condition : en tant qu’un rare « utopiste » et connaisseur des besoins du petit peuple burundais. Qui aura compris le rôle des élections primaires au Burundi, en 2010 ? Alexis SINDUHIJE ! Qui plus est, c’est probablement « le seul » politique à ne pas avoir du sang sur ses mains. Mais !  C’est le contraire qui lui est accusé (à son arrestation, selon son avocat tanzanien). On verra !

Ou encore, l’ « Affaire Kassi Manlan » ! Et pourquoi l’aurait-on laissé d’abord battre campagne en 2010, s’il en était ainsi ? Arrêtons avec nos histoires à dormir debout !

Ce que nous croyons : « Si jamais il devait être relâché, c’est un coup irréparable, parce que Bujumbura vient de montrer qu’il n’a pas besoin des leaders de l’opposition. J’ai peur que c’est un élément de moins parmi ceux qui devraient négocier avec le pouvoir de Bujumbura » (L. NGENDAKUMANA)

A observer de prêt les questions et pratiques géopolitiques dans le monde, le mea culpa paye toujours. Soit, Bujumbura va s’excuser et réparer (ce sera un autre processus), soit il faudra accepter que de l’huile est jeté sur du feu, en ce qui est de la situation politique au Burundi.

Dans ce cas, oui, le forcing serait exercé, il serait transféré à Bujumbura. Mais dans le meilleur des cas, comme l’histoire nous rattrape toujours, il serait en résidence surveillée (comme à une époque, le fut BAGAZA). Mais, ce serait pour aboutir à quoi ? C’est flou, parce que c’est aussi un « type » à contact. Dans le pire des cas, bien entendu, ce sera un prisonnier de plus, seulement, comme partout au monde, on n’a jamais su comment le genre de situations tourne. Le Président NKURUNZIZA devrait savoir le dire de DEBRE Michel : « La politique est un calcul d’intérêts » ! Alexis SINDUHIJE était peut-être « sa grande chance ».

 

Morale : le monde change : d’Aung S.SUKYI, SIRLEAF, M.MARTELY,…, à l’ancêtre N.MANDELA, etc., nous comprenons toujours, même avec le simple « La conquête » ou « Invictus ».

 

Georgia MCKENZIE (Frankfurt)

                 &

Audace MACHADO

Un Commentaire le “Alexis SINDUHIJE arrêté : une fiction NTARE V ou G.BINAISA ?”

  1. NIZIGIYIMANA Déo

    La victoire d’Alexis Sinduhije est aussi celle de fourty.
    je l’ai connu pour la première fois au bureau de fourty le 14 mars 2004.
    j’ai apris de ces deux hommes que monsieur Alexis Sinduhije aidait le proccureur général de la république à enqueter sur l’Affaire Kassi Manlan. incoyable, insensible, incomphrehensible, comment par dessus marché, l’Affaire Kassi Manlan arrete et emprisonne un enquetteur ou un coenquetteur! ceci me rappelle la fable intitulée: »les animaux malades de la peste ou on dit qu’Ils ne mouraient pas tous mais que tous étaient frappés.
    s’ils sont tous innocents , il faut qu’ils se pardonnent: la foie seule sauve.
    En ce qui me conserne,avec la force du tout puissant, tant aux enquetteurs qu’aux vindicatifs,j’ai eu toujours à dire non aux sollitations des uns et des autres et je suis toujours traquilles.
    je jure devant le tout puissant que je n’emproissonnerais jamais les paroles et les actions les plus innocentes des uns ni des autres.
    N.B: les excuses de fourty devant moi dans son bureau m’ont suffi et m’ont reconforté: « pardon, nagufungiye ubusa nara kwibagiye »que tu garde pour moi hors Méchanceté cet acte involontaire.

    Pour conclure,qu’alexis sinduhije soit tranquille et sache que dans la nature,rien ne se perd et rien ne se crée: tout se transforme.
    Qu’il garde ses caractères de large, ferme, rigide, pitoyable, patience, pratique, sardonique, neutre, constance, téméraire, souple, incorruptible, , audace, suprême, opiniâtre, éveillé, courageux, tolérance, digne, , profond, craintif, , sociable, , glacial, présomptueux, , poli, résistant, imposant, vif, connaisseur, superstitieux, docile, frigide, considéré, prudent, , assidu, , fierté, attentif, traitable, déchaîné, lucidité, bienfaisant, nature, apprêté, , rêveur, prétentieux, artifice, bon, force,

Répondre

D'autres nouvelles

Economie

Noir

Burundi, quelle vision globale?

(…) Fevrier, la RPA fait des enquetes sur la consommation ...

Burundi, une boisson tuerait des gens au su de tous.

Voici ce que l’on appellerait Dilemme en communication. Pourquoi parle-t-on ...

Burundi, une visibilité dans les autres nations ?

«Vous vous rappelez de cette séance au sein de l’Union ...

Marche sur Washington, Mythe et Realite. Quel Heritage?

Je ne peux pas enlever ma casquette d’Africain, sans etre ...

Le Pape Benoit XVI démissionne: et si les raisons étaient des Grands Lacs?

Le 28 février, ce sera la fin du mois, surement ...

Burundi, attaque au feu de la capitale ! Dieu frappe dans l’économie nationale.

  Dimanche, le Burundi est attaqué en plein poumon économique. A « 06h45, ...

OBAMA & ROMNEY, l’AFRIQUE BOYCOTTEE lors D’UN DEBAT ‘COURS ACADEMIQUE’

 Oui, le monde entier les a suivi, meme ceux qui ...

Dr NIMUBONA Julien, un ministre boite d’allumette?

 « Maman, est-ce que nous allons tous finir comme des dinosaures », ...

Burundi, « Café Présidentiel »!

Pour la première fois, le Burundi va voir  son café ...

« Le Burundi a besoin de nous »!

Des jeunes de la diaspora burundaise remorquent ceux qui veulent, ...

Burundi, 1 fbu pour sauver la vie! Françoise B.SINOUSSI est témoin!

« D’utilité publique », l’association nationale de soutien au séropositifs ...

BINGU WA MUTHARIKA meurt : Le Commonwealth entre le rire et les larmes.

  « Un monument vient de rendre son âme », diront des « africanistes » ...

Burundi, grève générale. A quoi la faute ?

Une amie de chez Karl MARX me posait une question, ...

…et le Burundi, à l’indépendance du Sud-Soudan?

Le juillet historique: Le 9 juillet 2011, date plus que ...

Ils ont dit

Burundi, comment Un Future Dignitaire sera Arreté?

Burundi, comment Un Future Dignitaire sera Arreté?

Après l’entrevue avec le Représentant des Nations-Unis au Burundi, l’ancien ...

L’Ambassadrice du foot dans les Grands Lacs, de passage au Burundi et en RDC!

  Alors que Véronique Oberli s’apprêtait à quitter la région des ...

Africa! Un palais satanique!

  « Le palais devenu satanique ! » Diane DUCRET sortait un livre sur ...

Burundi, quand le chien « Mujeri » domine les débats!

  Noonn ! Je n’accepte pas que mes concitoyens soient des « Gondoinais » ! ...

Médias, Burundi

Depuis les débuts de ce XXIè Siècle, je commence ...

Non classé

Burundi, concurrence entre chômage des jeunes et manque de vision nationale en la matière.

A quoi aura servi le premier salon de l’emploi au ...

Comment influencent-ils le monde?

Dans ma courte carrière de journaliste (10 ans), j’ai eu ...

Burundi, du cloon au Sénat!

Quel divertissement aux assises du Sénat Burundais ? S’adressant à ...

Burundi: Businde, un mouvement social ou pas?

  Près de 200 adeptes d’Eusébie retournent à Businde : 32 traduits ...

« Burundi, Charroi-Zéro ! Utopie ou mascarade de loi ? »

  Du Land-cruser V8 à zéro-véhicule(s) au service public burundais ! G.B ! Fini, ...

COMESA MEDIA AWARDS, 2012!

« Yes« , disait la maitresse des cérémonies, la Chair of kampala ...

Burundi: Francine NIYONSABA, venue de loin pour aller loin!

Francine NIYONSABA, cette jeune Burundaise est des « self made persons« . ...

Burundi, la vie se complique, les élus se la coulent douce!

Bujumbura, ce mardi, différentes organisations de la société civile, décidées ...

BURUNDI, Va-t-on changer la statue-honte de Rwagasore!

 Va-t-on changer ce « monument chinois »? http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2687p090.xml0/ Deux semaines après, je viens ...

BURUNDI et la RDC vus de la SUISSE

LES OBERLIs et LEURS AMIS pour le BURUNDI C’est depuis 2007 ...

BURUNDI-BRESIL: Quels intérets?

  …mais aussi dans la logique d’ouvrir le Burundi à la ...

BURUNDI, 50 ans d’indépendance: de l’Histoire aux histoires

  1er juillet 2012, comme dans ‘L’Alchimiste’, rien n’étant hasardeux, dans ...

Burundi, vers une renaissance de l’Athlétisme?

  « J’ai été intéressé par la reconnaissance du Burundi  parmi les ...

EALA, De la honte à l’espoir?

  Des désaccords au sein de l’UPRONA, des désaccords au sein ...

« Burundi ft la Grèce : Nations ‘Montant’ »

Désespoirs sur désespoirs. C’est rare que le ‘montant’, c’est-à-dire, l’argent, ...

Alexis SINDUHIJE arrêté : une fiction NTARE V ou G.BINAISA ?

  Devait-il rencontrer des « autorités tanzaniennes » après des Ougandaises et Kenyanes. ...

Burundi, 50 ans d’indépendance : l’UPRONA un parti à l’image du pays ?

  Du sang versé à « Ku mugumya », lieu-symbole de l’Unité, pour ...

blogdanton |
Kabylie News |
Ensemble, Préservons Rognac... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...
| Transferring the UNITED NAT...