…et le Burundi, à l’indépendance du Sud-Soudan?

Posté le 18 juillet 2011 par grandslacsafrique dans Economie, Non classé, Politique

Le juillet historique: Le 9 juillet 2011, date plus que historique pour le Soudan. La date l’est pour le Nord-Soudan comme le Sud-Soudan, des émotions différentes.

Ce devait l’être aussi, d’emblée comme ça l’a été depuis des années dans les deux «petits» pays des Grands lacs: le Burundi et le Rwanda, jadis, c’était la même date du 1er juillet, mais avec ce que le Rwanda devint, juste la date a changé: Le 4 juillet est une autre forme d’indépendance.

Mais alors, le Sud-Soudan, avant même qu’elle ne recouvre son indépendance, une délégation politique avait parcouru ses pays voisins, dont le Burundi, pour inviter les dignitaires aller soutenir les citoyens sud-soudanais, en ce jour inoubliable. Mais, particulièrement Bujumbura, c’était aussi «avancer la demande» d’intégrer la Communauté de l’Afrique de l’Est, aussitôt que le pays devenait indépendant. Mais quelle chance, quel privilège pour ce petit Burundi qui jouit maintenant de cette opportunité que son Président NKURUNZIZA préside la CEA? Et voilà que le Président de la CEA, maintenant, tout en imaginant la place qu’il allait lui être réservé ce 9 juillet, n’a pas pu s’y rendre, en personne. Il fut représenté par son 1er Vice-Président, l’homme de droit, SINUNGURUZA Thérence.

Quelle erreur : me disais-je un certain moment. Ici, je ne le pense que dans l’angle de l’idéologue Michel DEBREY, pensant que la politique ce n’est que du calcul. Oui, un calcul très important, dans la logique, et dans le cadre du voisinage, des intérêts géopolitiques et surtout économiques.

Erreurs, me disais-je, partant de certains faits contextuels, sur le plan national, africain et international.

Vous y tenez: sur le plan local et économique, quelques jours après cet événement africain (indépendance du Sud-Soudan), les membres du gouvernement burundais se réunissait dans une «retraite» gouvernementale, du 14 au 15 juillet. Ces hommes et femmes burundais, n’ont pas oublié d’évoquer l’aspect monétaire, dont le Burundi serait le grand bénéficiaire, une fois la monnaie unique devenue opérationnelle dans la CEA. Au même moment, les dirigeants du 193è État se faisaient installer, officiellement dans les sièges des Nations Unies. Dois-je insister sur l’état de la monnaie burundaise qui perd dangereusement son «poids»? Dieu seul sait, à quelle échelle de périodicité!

Et comment, un tel pays qui, malgré qu’il ne soit complètement enclavé, pouvait-il échapper la crise économique mondiale? Ajouté à sa récente histoire, c’est comme si Pierre MAUROY était Burundais, déjà en 1985, pour avancer que «les défaillances industrielles se succèdent, les déficits budgétaires ou commerciaux se creusent, le développement ( …) est cassé. Le revenu par tête connait (…)une régression sensible».1

Sur le plan socio-sécuritaire, ce petit Burundi, à la démographie dangereusement élévée, ne sait pas encore gérer les conflits fonciers.

So what? Si on se dit indépendant en Afrique, même dans certains pays autres qu’africains, on ne doit pas être de culture hautement politique pour remarquer que ce n’est qu’un symbole politique. Logiquement, ledit fait ne deviendrait effectif qu’une fois on peut être économiquement, «libre»! Or, cela reste un mal de toute l’Afrique.

En effet, il n’est plus cacher que, particulièrement, depuis la «crise» du début 2011, que d’autres nomment «printemps arabe», ce continent fait face un sérieux problème politique et, pour être achevé par l’économique : «Si rien ne change, l’Union Africaine est condamnée à disparaitre, comme institution», vient de me démontrer l’écrivain Callixthe BEYALA, lors d’une interview.

A-t-elle raison ou pas? Déjà, alors que, l’année passée (2010) je discutais avec feu, Ambassadeur Mamadou BAH l’occasion de la journée internationale de l’U.A, il m’avait révélé la nouvelle politique de austérité initié par «Addis»!

Et sans «politique de l’Autruche», Jean PING vient de déclarer que les caisses de l’U.A sont vide.

Alors, toutes données réunies, la situation me semble alarmante et logique:

Concernant les finances de l’U.A, «l’organisation est alimentée à 75%, par 5 (cinq) pays à savoir l’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Égypte, la Libye et le Nigeria».2 Or, les trois pays arabes sont en pleins problèmes, d’une part, intérieurs.

Une autre somme plus que non négligeable, «15% proviennent de l’U.E».3 Or, maintenant, cette partie du monde se débat, pour survivre à une crise monétaire.

Comme c’est toujours le cas, les défis politiques ne manquent pas de suivre. Les crises institutionnelles ici et là!

«Pourquoi l’U.A ne protège -t-elle pas les africains?», s’indigne Cheikh Tidiane GADIO. Les intérêts individuels et les bassesses comportementales des «Chefs d’État» ne manquent pas, et Callixthe BEYALA de me dire, crument : «Cher ami, il ne faut pas oublier ces Présidents mendiants. C’est rêver en attendre quoi que ce soit qui aille dans l’intérêt des nations africaines».

(…) pour ainsi dire, que le Burundi est peut être le grand bénéficiaire de cette souveraineté acquiert au Sud-Soudan:

1°) L’indépendance arrive au moment où le Burundi préside la CEA.

2°) Le Burundi possède un capital assez important sur le plan ressource humaine, initié à la démocratie et au «débat» politique.

3°) Le Burundi bénéficie de sa «neutralité axéologique» par rapport au conflits et position géographique du Nouvel État.

A la Chinoise?: Non! C’est sans comparaison. Non, parce que eux, ils décident d’abord puis, peuvent avancer lentement mais surement. Mais tous rapports réservé, peut être! Le Sud-Soudan guérit d’une colonisation particulière. Une colonisation qui me semble diluée: Je ne trouve pas trop de domination occidentale telle que nos pays l’ont vécu face leur métropole. Mais encore, l’indépendance du Sud-Soudan arrive à une époque assez avancée quant la civilisation politique africaine.

Mais cette dilution absence d’un dominant occidental et unique, moi je trouve derrière l’époque passée, et l’empire britannique, arabo-chinoise et ‘bechirien’- avantage, pour moi, l’importance du voisinage. Ce n’est pas pour rien que le Sud-Soudan voudrait directement intégrer la CEA.

Pour moi donc, le Burundi, tenant compte de ses besoins et atouts, peut avancer lentement vers les sollicitations sud-soudanaises, mais on a tord car, les autres n’attendent pas pour avancer rapidement avec le plus jeune État.

Politiquement, comme le Sud-Soudan est à l’aube de son organisation institutionnelle, sans être pour autant pessimiste, mais dans la réalité des choses, «des difficultés surgissent, et des adaptations sont nécessaires»4, -malgré l’optimisme soudanais représenté par la petite étoile dorée- dans de tels moments. L’Hon. BUYOYA Pierre l’a fleuré à l’avance en acceptant de s’impliquer dans le processus de l’indépendance du Sud-Soudan. Mais pour un Burundi qui a exporté ses cadres, malheureusement d’une façon pas organisée: des médecins, des professeurs d’université, des juristes, des officiers de l’armée, etc., lancés dans la reconstruction des pays comme le Rwanda, l’Ouganda et autres, qu’attend-il pour le faire d’une façon plus officiel et, d’État à État? Honorable BAGAZA, ne faut-il pas partager votre expérience au Président NKURUNZIZA, pour avoir lancé par exemple MUSEVENI? Enfin, s’il vous approche!

Eh oui! «Pourquoi l’armée doit-elle continuer perdre ses hommes et le temps dans une Somalie et pour les intérêts des occidentaux?», disait le sociologue Paul NKUNZIMANA. Les soudanais du sud au moins, sont conscient du sang versé -le rouge de leur drapeau-

Et dans notre secteur des médias, si le Président Salva KIIR a lu le Grand Président JEFFERSON, il saurait que «mieux vaut avoir un État avec une presse solide, sans gouvernement, qu’avoir un gouvernement solide sans une presse solide» et, dans la CEA, nous devrions prendre la première pour aller appuyer dans ce domaine.

A condition que l’argent et le politique reste en dehors dudit métier5, même si il ne faut pas trop se réjouir de la situation actuelle, hier comme aujourd’hui. C’est dommage!

Il me semble que la frontière est ouverte qui veut: les africains, vous êtes dans des institutions diverses, de l’U.A, Arusha, COMESA, BAD, etc. Et si on tentait au Sud-Soudan? Pourquoi, pour un pays menacé par une démographie, comme ce fut le «Manamba», la découverte de ce terrain vierge ne ferait-elle pas affaire?

Peut être que le Président Pierre NKURUNZIZA a été stratège en n’y allant pas, comme il y avait El BECHIR qu’il n’aurait pas pu éviter, comme c’était la recommandation à tous les Présidents.

Économiquement, c’est un pays qui a besoin de l’investissement. «Et les Burundais y apprendraient s’associer avec d’autres. Un exemple, -me dit l’Hon. BIZIMANA François, le député de la CEA-, ce que je viens de voir, le Sud-Soudan n’a même pas 1000km de macadam. Il y a pour quoi investir».

En plus, comme l’avançait mon collègue journaliste Guy NASASAGARE qui s’intéresse au domaine économique, «avec le conflits nourri du terrorisme dans le Maghreb, si les leaders politiques voyaient au-delà de leurs intérêts, supposons que la RDC était acceptée, de même que le nouveau Sud-Soudan à la CEA. Qui pourrait mesurer l’importance de cette partie du monde, à considérer ses richesses?» -Le vert du drapeau du Sud-Soudan-

Comme je le notais au début, le Burundi, est le grand gagnant, tenant compte de sa position géographique et sa plaine: ses ports au lac Tanganyika et son aéroport. BIZIMANA, Fr. ajoute que «si nous ne nous laissions plus diviser comme des idiots, nous aurions, avec le bloc de la CEA, ajouté de la RDC et du Sud-Soudan, un commerce hors compétition, sur l’océan Indien, l’Atlantique, le fleuve Nil -le bleu de leur drapeau-; plus le chemin de fer en vue» et le Burundi deviendrait/deviendra la plaque tournante de la CEA.

Le Burundi fait malheureusement face un problème sérieux, de manque du pétrole. Un litre à la pompe, coute 2050 frbu (environ 1.6 USD), trop cher, tenant compte du pouvoir d’achat des burundais, maintenant. Et la rumeur fait état d’une prochaine nouvelle hausse du prix!

«Il faut seulement des leaders qui réalisent que le Sud-Soudan est au fleuve Nil avec son importance énergétique et dans le transport, ou encore, qui se rappellent de la devise sécuritaire de la CEA savoir que, qui attaque l’un attaque tout le monde, quand nous avons un besoin criant de ladite sécurité», note le député de l’EALA, François BIZIMANA.

Si le Kenya -même le drapeau du nouveau pays s’inspire de celui du Kenya-, l’Ouganda, tâtent déjà le terrain économique du Sud-Soudan, et que le Rwanda va loin en y «occupant déjà une place remarquable coté hôtellerie», m’apprend BIZIMANA, quand est-ce que le Burundi apprendra-t-il a être compétitif?

Il nous faut noter le conseil du diplomate KAVAKURE L.: «Nous devons apprendre changer de mentalité», ce qui jouerait bien diplomatiquement, si le Burundi ouvrait le 1er, une ambassade au Sud-Soudan, avec une équipe de capables, sans les petites et considérations futilistes, parce que la logique me semble respecter le fait que «L’ignorance est, pour une large part, le résultat de la lutte idéologique menée de tout temps, sans trêve ni répit, par ceux qui veulent maintenir un ordre social confortant leur puissance».6

Sans hypocrisie ni mensonge, je ne voie pas pour quel intérêt, avec mon petit statut de simple citoyen je ferais une quelconque spéculation; mais de fait, au Burundi, comme le dit si bien un des architectes de la politique en France, MAUROY, P., «Aujourd’hui, cette lutte idéologique consiste vouloir opposer un passé révolu à une modernité qui lui tournerait le dos».7

Pourquoi ai-je pris tout ce temps pour penser avec mes doigts? Moi-même je l’ignore.

 

Audace MACHADO

 

1MAUROY,P., La gauche, éd. Albin Michel, 1985, p.292

 

2www.jeuneafrique.com , N° 2633

 

3idem

 

4MAUROY,P., La gauche,op.cit.p.390

 

5MACHADO, A., Médias et acteurs politiques, essaie d’analyse interactionniste. Cas de la RTNB, les radios Bonesha fm, la RPA et Isanganiro, Bujumbura, ULT, 2009

 

6MAUROY,P., La gauche,op.cit.p.391

 

7Idem

Répondre

D'autres nouvelles

Economie

Noir

Burundi, quelle vision globale?

(…) Fevrier, la RPA fait des enquetes sur la consommation ...

Burundi, une boisson tuerait des gens au su de tous.

Voici ce que l’on appellerait Dilemme en communication. Pourquoi parle-t-on ...

Burundi, une visibilité dans les autres nations ?

«Vous vous rappelez de cette séance au sein de l’Union ...

Marche sur Washington, Mythe et Realite. Quel Heritage?

Je ne peux pas enlever ma casquette d’Africain, sans etre ...

Le Pape Benoit XVI démissionne: et si les raisons étaient des Grands Lacs?

Le 28 février, ce sera la fin du mois, surement ...

Burundi, attaque au feu de la capitale ! Dieu frappe dans l’économie nationale.

  Dimanche, le Burundi est attaqué en plein poumon économique. A « 06h45, ...

OBAMA & ROMNEY, l’AFRIQUE BOYCOTTEE lors D’UN DEBAT ‘COURS ACADEMIQUE’

 Oui, le monde entier les a suivi, meme ceux qui ...

Dr NIMUBONA Julien, un ministre boite d’allumette?

 « Maman, est-ce que nous allons tous finir comme des dinosaures », ...

Burundi, « Café Présidentiel »!

Pour la première fois, le Burundi va voir  son café ...

« Le Burundi a besoin de nous »!

Des jeunes de la diaspora burundaise remorquent ceux qui veulent, ...

Burundi, 1 fbu pour sauver la vie! Françoise B.SINOUSSI est témoin!

« D’utilité publique », l’association nationale de soutien au séropositifs ...

BINGU WA MUTHARIKA meurt : Le Commonwealth entre le rire et les larmes.

  « Un monument vient de rendre son âme », diront des « africanistes » ...

Burundi, grève générale. A quoi la faute ?

Une amie de chez Karl MARX me posait une question, ...

…et le Burundi, à l’indépendance du Sud-Soudan?

Le juillet historique: Le 9 juillet 2011, date plus que ...

Ils ont dit

Burundi, comment Un Future Dignitaire sera Arreté?

Burundi, comment Un Future Dignitaire sera Arreté?

Après l’entrevue avec le Représentant des Nations-Unis au Burundi, l’ancien ...

L’Ambassadrice du foot dans les Grands Lacs, de passage au Burundi et en RDC!

  Alors que Véronique Oberli s’apprêtait à quitter la région des ...

Africa! Un palais satanique!

  « Le palais devenu satanique ! » Diane DUCRET sortait un livre sur ...

Burundi, quand le chien « Mujeri » domine les débats!

  Noonn ! Je n’accepte pas que mes concitoyens soient des « Gondoinais » ! ...

Médias, Burundi

Depuis les débuts de ce XXIè Siècle, je commence ...

Non classé

Burundi, concurrence entre chômage des jeunes et manque de vision nationale en la matière.

A quoi aura servi le premier salon de l’emploi au ...

Comment influencent-ils le monde?

Dans ma courte carrière de journaliste (10 ans), j’ai eu ...

Burundi, du cloon au Sénat!

Quel divertissement aux assises du Sénat Burundais ? S’adressant à ...

Burundi: Businde, un mouvement social ou pas?

  Près de 200 adeptes d’Eusébie retournent à Businde : 32 traduits ...

« Burundi, Charroi-Zéro ! Utopie ou mascarade de loi ? »

  Du Land-cruser V8 à zéro-véhicule(s) au service public burundais ! G.B ! Fini, ...

COMESA MEDIA AWARDS, 2012!

« Yes« , disait la maitresse des cérémonies, la Chair of kampala ...

Burundi: Francine NIYONSABA, venue de loin pour aller loin!

Francine NIYONSABA, cette jeune Burundaise est des « self made persons« . ...

Burundi, la vie se complique, les élus se la coulent douce!

Bujumbura, ce mardi, différentes organisations de la société civile, décidées ...

BURUNDI, Va-t-on changer la statue-honte de Rwagasore!

 Va-t-on changer ce « monument chinois »? http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2687p090.xml0/ Deux semaines après, je viens ...

BURUNDI et la RDC vus de la SUISSE

LES OBERLIs et LEURS AMIS pour le BURUNDI C’est depuis 2007 ...

BURUNDI-BRESIL: Quels intérets?

  …mais aussi dans la logique d’ouvrir le Burundi à la ...

BURUNDI, 50 ans d’indépendance: de l’Histoire aux histoires

  1er juillet 2012, comme dans ‘L’Alchimiste’, rien n’étant hasardeux, dans ...

Burundi, vers une renaissance de l’Athlétisme?

  « J’ai été intéressé par la reconnaissance du Burundi  parmi les ...

EALA, De la honte à l’espoir?

  Des désaccords au sein de l’UPRONA, des désaccords au sein ...

« Burundi ft la Grèce : Nations ‘Montant’ »

Désespoirs sur désespoirs. C’est rare que le ‘montant’, c’est-à-dire, l’argent, ...

Alexis SINDUHIJE arrêté : une fiction NTARE V ou G.BINAISA ?

  Devait-il rencontrer des « autorités tanzaniennes » après des Ougandaises et Kenyanes. ...

Burundi, 50 ans d’indépendance : l’UPRONA un parti à l’image du pays ?

  Du sang versé à « Ku mugumya », lieu-symbole de l’Unité, pour ...

blogdanton |
Kabylie News |
Ensemble, Préservons Rognac... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...
| Transferring the UNITED NAT...