BURUNDI : … ET LES ELECTIONS SANS MEDIAS… CAUSE, UN CERTAIN PACAM.

Posté le 9 avril 2010 par grandslacsafrique dans Non classé

C’est un péché contre nature, c’est comme cela qu’il faut comprendre la situation : Il est question d’un impérialisme à la fois du capitalisme monétaire et d’un mépris contre, d’une part le métier du journalisme et, un sentiment patriotique, d’autre part! Vous avez traines de quitter parce que…on ne sait pas comment ça fonctionne. 

Comme cela a été prouvé  dans l’histoire, j’y suis aussi assez revenu dans mon travail de terrain (travail de mémoire en communication sociale), personne ne peut plus nier la responsabilité des medias, dans les problèmes du Burundi. Les medias de la haine ont existes et  existent toujours au Burundi.  L’inégalité quant à l’expression et accès des opinions sociopolitiques indépendantes, par rapport à la volonté gouvernementale… ne revenons pas au cas particulier de la RTNB (Radio Télévision Nationale du Burundi), comme medium étatique des années 1990. Qu’on ne se leurre pas, il en était (est) de même également de la presse écrite gouvernementale, « Le Renouveau » et sa version en langue nationale, « Ubumwe ». Mais plus encore, et c’est le film qui me semble sur l’écran même maintenant: la presse écrite privée a particulièrement participé (les années 1990) a semer la haine entre Burundais. Un grand aspect commun : le mensonge et commentaire des faits. C’est cette manipulation des faits qui est reprochée maintenant à certaines radios privées (selon certains rapports du ou sur le CNC, pour respecter l’officiel !), la Rema Fm et la RPA prennent le dessus. Ici, je ne voudrais pas revenir à certaines autres radios et TV qui se croient « indépendantes » quant au traitement de l’information. Simplement dit, ce sont des radios et télévisions propagandistes ! Sur le plan professionnel, permettez mon coup de gueule : je n’ai même pas envie de citer leur nom !   

Dans une telle situation, a quelques jours des élections (depuis le mois de mai prochain), à quoi peut-on s’attendre de ces dits medias ? Pire ! Je ne voudrais pas être gratuitement optimiste.     « Les solutions transitoires» : 

En 2005, si dans l’histoire des medias, la synergie des medias a été non seulement une réussite professionnelle, mais aussi un bon exemple citoyen,  l’impérialiste capitaliste sait que ca n’aurait pas pu arriver, sans les 3 milliards de francs Burundais, comme appui financier. Qui a donné cette argent et pour quelle raison ? Probablement les mêmes que ceux qui sont représentés maintenant par un certain PACAM ! Les grands bailleurs occidentaux. Seulement, à l’époque, le grand objectif était aussi l’expérimentation de cette nouvelle logique (synergie), mais aussi, dictée par le contexte sociopolitique d’alors. Ne faut-il pas négliger l’implication d’une ONG que je trouve particulière quant a une quelconque avancée du professionnalisme journalistique dans les Grands Lacs, www.sfcg.org Maintenant, est-elle rejetée, ou elle n’a plus la même crédibilité (de la part de qui ?) qu’en 2005 et les années d’avant ? Les américains, quand ils voient un intérêt, ils savent aussi prendre du temps : Time will tell. PACAM, une histoire de « Synergie des Bailleurs pour la Synergie des ONG en faveur de la Synergie des Medias », c’est une injure même, s’il faut se limiter à l’histoire des « commissions ». Quand il est question des enjeux pouvant mettre en danger la société Burundaise, c’est pire. Si vous croyez qu’il faut négliger le passé et les spéculations sociopolitiques au Burundi, avec le Niveau d’instruction des Burundais, « je ne suis pas avec vous, chers collègues » ! 

Un certain Jules VAUBOURG, se considérant (considéré) comme le grand spécialiste du journalisme, il se fait qu’il soit à la tête de cette organisation. Cet « homme fort » de la diplomatie française au Burundi,  aurait dirigé un medium français. Et alors ? Sait-il ce que nous avons vu en 2005 ? Par ailleurs, qu’est ce qu’il en a a foutre ? De l’argent et son CV! (pour la petite histoire, son domestique « importe » de l’Afrique de l’Ouest serait cher). Tant mieux pour lui, si ce que l’on appelle « communauté internationale au Burundi » croient que c’est l’homme de la situation. J’ai de grands doutes pour cela, pour le « connaitre » de loin, depuis un temps. Bref, un seul aspect, il me semble lui manquer une « capitale culturelle » quant à la situation du Burundi, sans oublier son autre faiblesse, pour un ANCIEN journaliste : l’humilité.  Mais pourquoi  une telle personne intéresse-elle ? PACAM ! Sur PACAM, non seulement le gouvernement, avec ce qu’il peut considérer comme priorités et enjeux quant aux prochaines élections, il semble perdre la tête. Aah l’argent ! D’ailleurs, il est déjà divisé : 

-         De quel droit le ministre de l’intérieur Edouard NDUWIMANA, peut-il  donner des « instructions » au Conseil National de la Communication (CNC), quant au respect de la loi ? -         Le porte-parole du gouvernement, Philippe NZOBONARIBA, prend le même chemin que son collègue de l’intérieur. 

Le grand problème, c’est le contenu des débats politiques dans les medias.  Il ne faudrait pas encore que les projets de société des partis politiques soient diffusés dans les medias, défendent-ils.    -         Un certain M. NZOPFABARUSHE de la « synergie » des partis politique, trouve que des partis politiques n’ont pas été associés dans le choix des thèmes à débattre dans des programmes medias, pilotés par PACAM ! C’est effarant! Depuis quand ce sont les politiques qui décident de ce qui se passent dans les medias ? Ce serait une des rare dans le monde, ne rien savoir de l’Agenda setting! Tres complique tout cela. 

-          Le ministre de la Communication Vénérand BAKEVYUMUSAYA lui, trouve que c’est un aspect contre nature, quand des partis politiques « taisent » leurs programmes politiques dans les medias. « SO WHAT ? » 

« C’est inédit, dans le métier du journalisme, ce genre de censures », sort Corneille NIBARUTA, Président de l’Association Burundaise des Radios Diffuseurs (ABR),   jusque, par le ministère de l’intérieur. Mais tout cela semblait prévisible, avec les faiblesses professionnelles, partialité dont des medias ont, depuis un temps, accusé le CNC (conseil National de la Communication). Et, pour reprendre le Politologue Jean Salathiel MUNTUNUTWIWE, « Quand les partis politiques vont-ils vendre leurs projets de société a la population Burundaise, majoritairement non instruite ? ». Ce devrait plutôt avoir commencé depuis longtemps, sinon, « Comment un programme d’une trentaine de pages peut être enseigné en moins de deux semaines ? ». Logiquement, poursuit le Politologue, « on s’attend à des élections pleines de choix  passionnels ». En outre, pour des politiques comme NZOPFABARUSHE, il faudrait qu’ils apprennent le minimum du « sociologue face au journaliste ». Parlez aux gens pareils de BOURDIEU face à SHNEIDERMANN. D’ailleurs, il en est de même de certains ministres voire de certains patrons des medias. Messieurs – Dames qui dirigez les medias, je ne voies pas ce que vous attendez encore de PACAM, si vous souhaitez faire votre travail en professionnels « indépendants » ! Vous avez trainés de quitter parce que, il ne manquera jamais de sponsors pour un métier qui se respecte. Encore, c’est mon idée libre de croire que, ce n’est pas parce que deux ou trois radios ne veulent pas embarquer pour une quelconque cause d’intérêt (pas public en tout cas), que la synergie des radios est impossible. L’ONUB a failli y arriver en 2005. Et, si l’ABR connait des problèmes organisationnels, je suis d’accord avec Corneille NIBARUTA, la Synergie des medias (presse audiovisuelle et écrite) doit réussir comme en 2005. La cause est commune et noble. 

A ne rien comparer, les rôles et fonctionnements étant différents entre medias et partis politiques, notons avec tout le sérieux possible ceci : même les politiques (malgré les calculs et intérêts des uns et des autres – des mariages contre natures ont toujours existes même dans le passé-le 07 avril 2010, 10 partis se joignent au CNDD-FDD, pour faire un front électoral. Et bientôt on entendra d’autres). WHY NOT ? 

AUDACE MACHADO    

Répondre

D'autres nouvelles

Economie

Noir

Burundi, quelle vision globale?

(…) Fevrier, la RPA fait des enquetes sur la consommation ...

Burundi, une boisson tuerait des gens au su de tous.

Voici ce que l’on appellerait Dilemme en communication. Pourquoi parle-t-on ...

Burundi, une visibilité dans les autres nations ?

«Vous vous rappelez de cette séance au sein de l’Union ...

Marche sur Washington, Mythe et Realite. Quel Heritage?

Je ne peux pas enlever ma casquette d’Africain, sans etre ...

Le Pape Benoit XVI démissionne: et si les raisons étaient des Grands Lacs?

Le 28 février, ce sera la fin du mois, surement ...

Burundi, attaque au feu de la capitale ! Dieu frappe dans l’économie nationale.

  Dimanche, le Burundi est attaqué en plein poumon économique. A « 06h45, ...

OBAMA & ROMNEY, l’AFRIQUE BOYCOTTEE lors D’UN DEBAT ‘COURS ACADEMIQUE’

 Oui, le monde entier les a suivi, meme ceux qui ...

Dr NIMUBONA Julien, un ministre boite d’allumette?

 « Maman, est-ce que nous allons tous finir comme des dinosaures », ...

Burundi, « Café Présidentiel »!

Pour la première fois, le Burundi va voir  son café ...

« Le Burundi a besoin de nous »!

Des jeunes de la diaspora burundaise remorquent ceux qui veulent, ...

Burundi, 1 fbu pour sauver la vie! Françoise B.SINOUSSI est témoin!

« D’utilité publique », l’association nationale de soutien au séropositifs ...

BINGU WA MUTHARIKA meurt : Le Commonwealth entre le rire et les larmes.

  « Un monument vient de rendre son âme », diront des « africanistes » ...

Burundi, grève générale. A quoi la faute ?

Une amie de chez Karl MARX me posait une question, ...

…et le Burundi, à l’indépendance du Sud-Soudan?

Le juillet historique: Le 9 juillet 2011, date plus que ...

Ils ont dit

Burundi, comment Un Future Dignitaire sera Arreté?

Burundi, comment Un Future Dignitaire sera Arreté?

Après l’entrevue avec le Représentant des Nations-Unis au Burundi, l’ancien ...

L’Ambassadrice du foot dans les Grands Lacs, de passage au Burundi et en RDC!

  Alors que Véronique Oberli s’apprêtait à quitter la région des ...

Africa! Un palais satanique!

  « Le palais devenu satanique ! » Diane DUCRET sortait un livre sur ...

Burundi, quand le chien « Mujeri » domine les débats!

  Noonn ! Je n’accepte pas que mes concitoyens soient des « Gondoinais » ! ...

Médias, Burundi

Depuis les débuts de ce XXIè Siècle, je commence ...

Non classé

Burundi, concurrence entre chômage des jeunes et manque de vision nationale en la matière.

A quoi aura servi le premier salon de l’emploi au ...

Comment influencent-ils le monde?

Dans ma courte carrière de journaliste (10 ans), j’ai eu ...

Burundi, du cloon au Sénat!

Quel divertissement aux assises du Sénat Burundais ? S’adressant à ...

Burundi: Businde, un mouvement social ou pas?

  Près de 200 adeptes d’Eusébie retournent à Businde : 32 traduits ...

« Burundi, Charroi-Zéro ! Utopie ou mascarade de loi ? »

  Du Land-cruser V8 à zéro-véhicule(s) au service public burundais ! G.B ! Fini, ...

COMESA MEDIA AWARDS, 2012!

« Yes« , disait la maitresse des cérémonies, la Chair of kampala ...

Burundi: Francine NIYONSABA, venue de loin pour aller loin!

Francine NIYONSABA, cette jeune Burundaise est des « self made persons« . ...

Burundi, la vie se complique, les élus se la coulent douce!

Bujumbura, ce mardi, différentes organisations de la société civile, décidées ...

BURUNDI, Va-t-on changer la statue-honte de Rwagasore!

 Va-t-on changer ce « monument chinois »? http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2687p090.xml0/ Deux semaines après, je viens ...

BURUNDI et la RDC vus de la SUISSE

LES OBERLIs et LEURS AMIS pour le BURUNDI C’est depuis 2007 ...

BURUNDI-BRESIL: Quels intérets?

  …mais aussi dans la logique d’ouvrir le Burundi à la ...

BURUNDI, 50 ans d’indépendance: de l’Histoire aux histoires

  1er juillet 2012, comme dans ‘L’Alchimiste’, rien n’étant hasardeux, dans ...

Burundi, vers une renaissance de l’Athlétisme?

  « J’ai été intéressé par la reconnaissance du Burundi  parmi les ...

EALA, De la honte à l’espoir?

  Des désaccords au sein de l’UPRONA, des désaccords au sein ...

« Burundi ft la Grèce : Nations ‘Montant’ »

Désespoirs sur désespoirs. C’est rare que le ‘montant’, c’est-à-dire, l’argent, ...

Alexis SINDUHIJE arrêté : une fiction NTARE V ou G.BINAISA ?

  Devait-il rencontrer des « autorités tanzaniennes » après des Ougandaises et Kenyanes. ...

Burundi, 50 ans d’indépendance : l’UPRONA un parti à l’image du pays ?

  Du sang versé à « Ku mugumya », lieu-symbole de l’Unité, pour ...

blogdanton |
Kabylie News |
Ensemble, Préservons Rognac... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...
| Transferring the UNITED NAT...